Skip to content
« Population méchante contre nous ! Vous serez la revanche du curé d’Andenne !"

Abbé Renier, Professeur à l'Institut Saint-Louis de Namur

 

L’entrée des troupes allemandes à Namur ne se fit pas sans difficulté pour la population civile. Les habitants seront en effets utilisés comme « boucliers » pour protéger les soldats allemands des tirs français lors de leur entrée dans la ville. L’abbé Renier, professeur à l’institut Saint-Louis de Namur se souvient de cette journée du 23 août : « (…) depuis le « Trasnvaal » jusqu’au bas de Bomel, les soldats faisaient sortir les hommes des maisons et les disposaient dans leurs rangs pour protéger leur marche vers la ville. (…) Profitant d’un moment où le bombardement avait cessé, nous partîmes. (…) Au tournant de la rue Artoisenet, nous nous trouvâmes à l’imprévu en face d’une autre troupe : c’étaient de vrais sauvages, qui se lancèrent sur nous comme des bêtes fauves, nous mirent en joue, nous fouillèrent et nous firent entrer dans leurs rangs. (…). Nous assistâmes ensuite à la perquisition des maisons et à l’enlèvement des civils. On avançait de cinq pas, puis on s’arrêtait. Des soldats entraient dans les maisons situées en face, la fouillaient, faisaient sortir les habitants, hommes et femmes, sans excepter les petits-enfants, les malades, les vieillards et les infirmes. (…) Un officier, petit de taille, à l’air féroce, me menaçait du revolver. Il m’adressa ces paroles textuelles : « Population méchante contre nous ! Vous serez la revanche du curé d’Andenne ! Vous savez pourquoi ? Le curé d’Andenne a fait sonner les cloches contre nos soldats ! Même les enfants avaient des obus ! ». Les hommes de tous les quartiers de Namur sont ensuite retenus en otages à la gare où les troupes allemandes continuent à les menacer de mort si l’un d’entre eux oppose une quelconque résistance. 

(Témoignage recueilli par le Chanoine Schmitz et Dom N. Nieuwland dans le cadre de leur collection de Documents pour servir à l'histoire de l'invasion allemande dans les provinces de Namur et de Luxembourg)

© 2011-2018 Ambiances asbl - Crédits - Bibliographie - Contact - f / t / g+