Skip to content
Directeur du journal catholique "l'Ami de l'ordre" en 1914

Victor Delvaux

Enseignant au collège de Charleroi, Victor Delvaux devient le rédacteur, le rédacteur en chef, puis l'éditeur et enfin le directeur du quotidien namurois, l’Ami de l’Ordre en 1914. Ce journal d'obédience catholique joue un rôle central durant l'occupation allemande à Namur en 1914. 

Le 26 août 1914, Victor Delvaux est convoqué auprès de l'administration allemande installée à Namur. Le Major Junge souhaite que la parution du journal "l'Ami de l'Ordre" se poursuive sous censure allemande. Tous les autres journaux namurois ont été par contre interdits de paraître dès l'arrivée des Allemands à Bruxelles. Dans un premier temps, Victor Delvaux ne semble pas enclin à "collaborer" avec l'ennemi mais influencé par Mgr Heylen qui l'encourage d'accepter cette proposition, le journal est mis sous censure allemande. La population namuroise, au courant de la mise sous censure du journal catholique, porte peu de crédit à son contenu qui garde une étiquette "belge" mais qui est en réalité, régi par l'administration allemande. 

Victor Delvaux sera durant la guerre plusieurs fois ennuyé par les Allemands pour avoir fait paraître des articles censurés. 

© 2011-2018 Ambiances asbl - Crédits - Bibliographie - Contact - f / t / g+